Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2008

Casse toi.... pauvre con !

Après de vaines tentative d'approche de plusieurs truites Farios du Vicdessos l'été dernier, au pied d'un pont, j'en étais arrivé à la conclusion que seule une approche patiente et millimétrique pourrait éventuellement me permettre de me poster, pour tenter ma chance. Une bonne 1/2 heure d'approche à plat ventre et dans les ronces, le long du mur du pont, pour enfin réussir à atteindre l'eau...tout en surveillant que les copines étaient toujours là. Une très lente descente dans l'eau et une approche de sioux le long des piles du pont. Les truites sont toujours là, je les vois gober occasionnellement et elles ne m'ont pas vu. La luminosité est excellente et les lunettes atténuent la majeure partie des reflets. La canne et la soie sont prêtes, le long bas de ligne aussi, la mouche en cul de canard aussi... Y a plus qu'à. Et là, PLUS RIEN ! Je ne distingue plus aucune truite et je n'ai même pas bougé... Seule le gros pêcheur en train de descendre le long du talus a bougé lui. Ou bien cet aimable pêcheur au toc ne m'avait pas vu, auquel cas il est aveugle et la pêche en torrent devrait lui être interdite car cela peut être dangereux, ou bien il m'avait vu mais pensait qu'il ne me gênait pas et je le remercie de sa contribution à la sauvegarde des truites farios du Vicdessos (pour info, je relâche toutes mes prises), ou bien il m'avait bien vu, auquel cas je le renvoie au titre (d'actualité) de cette note.