Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2008

Hideaway with Freddy KING

Ce morceau fétiche de Freddy KING fait l’objet de pas mal de versions sur YOUTUBE. Au gré de mes recherches, j’en ai retenu 3:

Hideaway par Freddy King en personne (1966): Le groupe est déchaîné (voir la danseuse derrière le piano !) et il y a pas mal de plans sur le jeu de main droite du King  (pas de médiator, juste un pick au pouce). 2 minutes 40 de bonheur et en couleur!

Hideaway par Stevie Ray Vaughan en 1982 à Montreux : clope au bec, SRV rend hommage à F KING et c’est parti pour 2 minutes 50 avec double Trouble. SRV enchaîne ensuite sur Rude Mood et revient sur Hideway (6 minutes 30).

Hideaway par Eric Clapton et John Mayall: la version jouée lors du concert des 70 ans de John Mayall. Une version moins speed que celle enregistrée en 1966 (40 ans plus tôt …).

On trouve également quelques autres versions avec Johnny Winter ou Lucky Peterson notamment. En revanche, il faut éviter les diaporamas inutiles et tout ce qui se ressemble de près ou de loin à « me playing.. hideaway », ce n’est en général pas top je me demande comment certains osent poster cela sur Youtube..  Le plus navrant étant les commentaires très souvent dithyrambiques… Allez comprendre !

08/09/2008

Nouveau CD Sonny LANDRETH

From_the_Reach_cover.jpgSonny LANDRETH, le grand maître de la slide vient de sortir un nouveau CD "From the reach" dans lequel il invite quelques amis : Robben FORD, Mark KNOPFLER, Eric CLAPTON, Eric JOHNSON... Chacun apporte un son et un style immédiatement reconnaissables. Le plus identifiable étant certainement Mark KNOPFLER (Blues tarp blues) qui se dévoile au bout de 2 notes… Eric Johnson (The Milky way home) ne demeure pas incognito bien longtemps non plus. Robben FORD joue et chante sur sur 2 titres (Way past long & Blue angel). Même punition pour Eric CLAPTON (When I still had you & Storm of worry).

A écouter ci-dessous grâce au petit outil DEEZER. L'idéal étant évidemment d'acheter ce CD indispensable.

 

J'ai vu Sonny Landreth en concert à Paris (Au Chesterfield, près de Champs ELysées) il y a pas mal d'année et je ne pense pas qu'il soit revenu depuis. C'était la période où il avait jouer pour Bashung, Stephan Echer et Jane Birkin... On voit également Sonny LANDRETH  sur le DVD "Crossroad 2007" où il joue "Uberesso" et "Hell at home". Un petit tour par PARIS pour la promo du dernier CD serait le bienvenu!

PS: Sonny LANDRETH est en couverture de Guitar Player daté du mois d'octobre, avec interview des Guitaristes cités plus haut. A lire !

19/08/2008

MALTED MILK à Sallertaine (85) – 18 juillet 2008

Beau concert de Blues à Sallertaine, dans le marais Vendéen…. Assez incroyable de voir ce groupe de blues dont j’avais entendu parlé sans jamais les voir, à Sallertaine, petit village du marais Vendéen, située à 10 km de chez mes parents. L’explication est simple, le chanteur guitariste de Malted Milk, Arnaud Fradin est du village même… un vendéen bluesmen en quelque sorte… (il y a quelques années, venu en WE depuis Paris, j'avais ainsi vu Larry CARLTON par hasard, à Apremont, là encore à quelques km de chez moi... mais je ne pense pas que L CARLTON soit vendéen...). Le groupe se produisait dans le cadre des « Nocturnes de Sallertaines », manifestation culturelle estivale ayant lieu chaque lundi. La scène était installée dans une ancienne remorque couverte et l’ensemble se prêtait bien à un concert de blues.

Malted Milk est un groupe de blues d’inspiration traditionnelle et qui a puisé son répertoire dans le Chicago Blues. IMAGE_064.jpgSon pédigré s’est étoffé de belles distinctions au cours de ses dernière année avec une finale de l’ « international blues challenge » à Memphis en 2007 et « révélation blues passion » à cognac en 2006. Ces distinctions sont amplement méritées d’après ce que j’ai pu voir à ce concert : Arnaud Fradin mène son groupe avec finesse et assure le lead chant avec un voix superbe, chaleureuse… rien à envier à certaines voix nord américaines. Coté guitare, sa télé prend des accents empruntés aux 3 Kings (Albert, BB et Freddie), matinés d’Albert Collins et des sonorités des pionniers du blues ( R Johnson notamment). Il était ce soir secondé par Yann Cuyeu à la Guitare, Antoine Escalier à la Basse et Fabrice Bessouat à la batterie. On sent une vraie maîtrise du répertoire blues, aussi bien électrique qu’acoustique, ainsi qu’une aisance à faire jouer les nuances des morceaux et à faire réagir le public. C’est authentique et festif et le public composé de vacanciers, de locaux (chanteur guitariste oblige !) et d’amateurs de blues ne s’y est pas trompé.

La vidéo ci-dessus capture une prestation à Cognac en 2007 (et quelques interviews) avec un formation sensiblement différente de celle du concert auquel jai assisté. La formation a en effet évolué car l’harmoniciste Manu Frangeul est parti et certains musiciens ont changé. On sent également une évolution vers un son et des morceaux un peu plus funky- soul. Leur dernier CD datant de 2004, un nouveau CD est attendu pour novembre 2008 et cela vaudra le coup d’entendre ce que le groupe donne dans cette configuration en enregistrement.

14/08/2008

Top 10 early Eric CLAPTON

Une nouvelle compil de titres d'Eric CLAPTON recoltée sur Deezer et concernant le début de carrière du monsieur.



 

Que du bon avec quelques chefs d'oeuvre, Layla notamment. Passée cette première période, du moins jusque vers la fin de année 70, le maitre a un peu perdu de sa superbe (sa doit être la période Carla...). En revanche je trouve que ces dernières années sont plutôt meilleures avec des concerts de belle qualité; Le dernier concert à Paris avec Derek Trucks et Doyle Bramhall m'a reconcilié avec Bercy et l'adjonction de ce fantastique guitariste qu'est Derek Trucks apporte une sonorité qui nous ramène à l'époque du Derek & the Dominoes...

26/06/2008

Fred Chapellier au Jazz Club L Hampton (Méridien) le 26 Juin

Concert de Fred Chapellier hier soir au Jazz Club Lionel Hampton (Méridien Maillot).IMAGE_057.jpg Un très bon moment de blues et de R&B par un ensemble franco- américain de qualité. Je ne connaissais pas Fred Chapellier, hormis via quelques vidéo sur You Tube (celle-ci notamment où il croise le manche avec l'incontournable Mauro Serri sur Red House) et en raison du CD qu'il avait fait en tribute à Roy Buchanan. Cela méritait donc visite au Méridien.

Fred Chapellier était accompagné de 2 de ses musiciens (Abder Benachour à la basse et Pat Machenaud à la batterie) et de l'excellent Billy price,  chanteur Blues et R&B réputé de la région de Pittsburg, ayant oeuvré pour Roy Buchanan, les Keystone Rythme band et sous son propre nom. Il était venu avec son clavier-B3 (dont j'ai oublié le nom) qui nous a régalé d'envolées au B3.

Fred et Billy viennent de terminer un CD enregistré à Pittsburgh et qui devrait sortir en mars 2009. (voir la vidéo de l'enregistrement ci-dessus)

J'ai beaucoup apprécie le jeu fin et fluide de Fred Chapellier. IMAGE_056.jpgOn retrouve des plans de Buchanan (normal pour un tribute ..) mais cela reste digéré et c'est au service des morceaux. De même les nuances dans le jeu sont grandes et il sait parfaitement moduler pour faire passer les intentions. Les ryhtmiques sont aussi de belle facture et suffisamment variées pour ne pas lasser, comme quoi il n'y a pas que les solos ds la vie...

Un beau concert qui aurait mérité un peu plus de public pour donner du répondant aux musiciens (c'est un peu mort en ce moment nous disait le serveur). D'un autre coté, je n'avais pas vu beaucoup de pub ou d'infos et il faut être motivé pour trouver le site du club...

23/06/2008

Banc d'essai Cables (Guitar Player mai 2008)

Guitar Player a publié en mai un article assez fouillé sur les câbles de guitares. Rien de très glamour comme sujet mais, en y réfléchissant, on passe plus de temps à parler de la pédale SATURATOR DKV45 qui est utilisée 15% du temps que de ce bon vieux bout de câble qui nous suit depuis plusieurs années et est utilisé 100% du temps et qui,lui, n'a pas voix au chapitre. Et encore, on parle d'un câble guitare-ampli,mais que dire de ces câbles nains qui relient les pédales et dont le seul critère de sélection est la longueur, voire la couleur ...Au passage, c'est un peu comme une soie pour la pêche à la mouche: on rechigne à mettre 70€ alors que l'on vient de claquer 200-400 $ pour la canne....

Évidemment, GP a pondu plus d'une douzaine de pages frontpagepicture.jpgsur le sujet et c'est pas demain que l'on verra cela en France. Mais bon, Guitarist a l'air d'y songer... Je me suis donc penché sur le comparatif en question et s'il est vrai que les plus chers sont en général mieux, il y a quand mêmes des câbles qui tiennent bien la route à des prix en dessous de 50$ (à mon avis, on les retrouve à ce prix en euros en France). En revanche, au delà des mesures précises présentées par GP, j'imagine qu'il y a une bonne dose de subjectivité dans la notation. Je vous invite à lire l'article pour les détails.

Dans la série moins de 50$/€ (on rappellera au passage à nos amis marchands que 1 € = 1,5 $ mais je sais, les maths c'est dur dur..), j'ai trouvé 4 câbles dignes d'être essayés et qui doivent se trouver dans nos belles contrées:

A ces tarifs là, cela reste raisonnable et je vais essayer de trouver un de ces 4 cables pour remplacer un vieux Fender et un vieux Spectraflex. J'aime bien le look vintage des Spectraflex (genre cordon du fer à repasser de ma grand-mère...).