Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2008

Retour au réservoir de la SALAMANDRE

La fermeture étant dernier moi, je reprends le chemin des réservoirs du pourtour parisien. S’il est un réservoir qu’il faut mentionner, c’est bien celui de la Salamandre qui fait désormais partie de mes favoris.

salamandre 2.jpgSitué à Latilly dans l’Aisne (à 1h15 de Paris- sans embouteillage quand même), ce réservoir se loge au creux d’un bois, dans une ancienne sablière, dans un décor de toute beauté. Le lac fait 12 ha avec 3.6 km de berges, dans un parc de 125 ha, ce qui laisse de la place pour se promener et pour pêcher tranquille. Les eaux sont claires sans être totalement transparente. Le domaine est très bien géré par Vincent CARRE qui a repris cet endroit après les péripéties de la gestion des débuts.

salamandre 1.jpgMa journée a débuté vers 10h, sous un soleil très agréable. Les poissons étaient très actifs avec de beaux gobages, ce qui ne veut pas forcément dire facile… Effectivement, je me suis énervé sur de belles arcs qui venaient me narguer à quelques mètre du bord. Une prise, une casse et 2 ratées… pas extraordinaire quand même. La pêche de l’après-midi a été beaucoup plus productive avec 8 arcs, essentiellement en sèche (suspender noirs) ou en pheasant tail, avec une présentation plus discrète que le matin. Pas question ici de sortir l’artillerie lourde, une canne en #5 ou 6 avec une soie flottante est bien suffisante, en revanche la discrétion est de mise.

salamandre 3.jpgCe réservoir mérite vraiment le détour et je le considère comme faisant partie des 2 ou 3 meilleurs réservoirs pour pêcher en région parisienne (je sais je l'ai déja dit et je me répète...), loin devant certaines pêcheries que je ne nommerai pas … Son cadre et la qualité de ses poissons, associés à une gestion rigoureuse et un accueil de qualité en font un lieu de choix.

Sa configuration en fait un lieu qui sera apprécié des pêcheurs traditionnels de réservoirs mais aussi des pêcheurs de rivières qui tentent de survivre à la fermeture … comme moi.

Les commentaires sont fermés.