Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2008

Robben FORD au New Morning (6/10)

Robben FORD a débuté sa tournée européenne le 6/10 au New Morning, avant de poursuivre dans toute l’Europe : 13 dates en Allemagne,  puis Autriche, Espagne, Italie, Angleterre  et retour en France le 21/11 (Ozoir). Il y a même un Master class (Clinic) prévu à Milan en Italie : ça serait une bonne idée pour la France lors de la prochaine visite ! Etant en tournée lors des élection américaines, Robben FORD votera Barack OBAMA par procuration, comme il l’indique sur son site.

Le New Morning était plein et Robben FORD était accompagné de la même section rythmique que Larry CARLTON (concert du 7/4 au NM), à savoir, Toss PANOS à la Batterie et Travis CARLTON (CARLTON Jr) à la basse. A l’arrivée, un power trio très puissant et efficace qui nous a régalé de 2 sets.

ste liste R FORD.jpgLes morceaux du set étaient puisés dans ses 4 derniers Cds (Truth, Keep on running, Blue Moon, Supernatural) avec un panel intéressant de ce que R FORD sait faire en trio : du très blues à la fusion plus sophistiquée. Une préférence en ce qui me concerne pour « Cannonball Shuffle », un morceaux en hommage à Freddie KING. (voir la photo de la set liste pour le détail).

Matos R FORD.jpgCoté matos, on retrouve une tête Dumble Overdrive Special amp qui sort sur un baffle Dumble et sur un Twin Fender, un cry baby Wah , une pédale de volume, un TC Electronic 2290 pour le délai et un boost Zendrive. R FORD utilise une tele Fender de 1960 et une Effets R FORD.jpgnouvelle guitare de toute beauté, version évoluée d’une Les Paul : la Sakashta Noupaul. C’est celle que l’on aperçoit sur la pochette de Truth, et comme son nom le laisse à penser, elle est fabriquée par un luthier Japonais (Taku Sakashta) qui

Sakashta Noupaul.jpg

les produit au compte goutte. Les 2 guitares n’ont cependant pas apprécié le voyage car le guitar tech a passé la soirée à les réaccorder…. Ces petits impondérables, cumulé avec les (apprentis) photographes qui ont continué à shooter malgré l’interdiction (je me suis contenté de shooter le matos) à peut être un peu tendu les musiciens pour le 2ème set qui m’a semblé moins fluide. (Attention, c’était quand même excellent !)

Au final, une très belle soirée et un concert à ranger dans la case des bons, avec celui de Larry Carlton en avril. On peut se prendre à rêver de les voir venir ensemble…

Les commentaires sont fermés.