Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2008

100% Lampes

Je reste accro au son tout lampes depuis pas mal d'années et je ne réussis pas à m'habituer à tout ce qui se rapproche du transistor. Après un Music Man 112RP à mes débuts, j'ai ensuite basculé vers du MESA BOGGIE (Mark IIB). La mode aidant, je suis passé en 1992 à un  système en rack, composé de 4 éléments:

Un préampli GROOVE TUBES TRIO midifié qui est l'élément central. 1276821753.jpgLes 3 canaux sont totalement indépendants et couvrent les 3 principales familles de sons: son clair type FENDER pour la canal CLEAN, son crunch pour le canal MEAN, et enfin son saturé type MARSHALL pour le canal SCREAM. Ce préampli reste simple d'utilisation et peut être piloté par un pédalier grâce au midi. Cette version n'est plus commercialisée depuis longtemps et il existe une version 25th anniversaire en vente chez GROOVE TUBES. Coté son, je n'ai pas réussi à abandonner ce préampli qui sonne tellement bien, malgré le rack qui finit pas peser un peu trop lourd. Le son clair est brillant à souhait, le crunch grogne, le son saturé est bien mordant. Pour tirer parti du son clair, il vaut mieux pousser le gain et le volume à fond... en faisant attention de ne pas en faire autant sur les autres canaux. 

Pour l'ampli de puissance, un Peavey 2 x 50 W officie depuis une dizaine d'année. C'est le seul à ma connaissance qui est "bridgeable" et permette donc de travailler en 100W avec un seul HP. Cela permet de ne pas prendre trop de place sur scène et de ne trimballer qu'un seul HP. Le baffle est un Hugues&Ketner avec HP Celestion Vintage.

Pour piloter le tout, j'utilise depuis 1 an un pédalier TC Electronic G System. 336555432.2.jpgC'est lourd mais c'est bien et super costaud. On retrouve les beaux sons TC et une ergonomie impressionnante: presets, accès directs aux effets, 4 boucles, préampli en boucle, tuner, commutation des canaux du préampli... L'éclairage est suffisament puissant, ce qui permet de voir les presets lorsque l'on joue en extérieur. Le module d'effets peut etre désolidarisé du pédalier: il suffit alors de le "racker" avec le préampli et tout le cablage se fait à ce niveau. Seul un cable RJ45 relie le pédalier à son module, évitant ainsi tous les cables trainant habituellement sur scène. 

 Bref, tout ceci sonne superbement, mais demeure bien lourd et nécessite un petit temps de câblage sur scène. A croire que c'est le prix à payer pour un bon son. 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.